Investir ou mourir : il faut choisir

 

Nouvelle publication de Jean-Marie Choffray : investir ou mourir

Nouvelle publication de Jean-Marie Choffray : investir ou mourir

Investir : c’est croire en l’avenir. C’est renoncer en partie au présent pour donner vie au futur. C’est tourner le dos aux « bouffeurs d’espoir » et à l’illusoire confort du statu quo. Enfin, et surtout, c’est oser « oser » ! La distance séparant le discours public de la performance économique avérée suffit à démontrer l’incompréhension des mécanismes de création de richesse de ceux qui sont censés en avoir la maîtrise et/ou les mettre en œuvre. Il est peu de domaines où les illusions, et autres idées fausses, ont un succès tel qu’elles amènent à s’interroger sur le profit que d’aucuns pourraient en tirer…

L’objet de cet ouvrage est de partager le fruit d’une réflexion menée sur le thème de l’investissement, forme proéminente et condition première de l’activité économique, au moment où certains s’interrogent sur son encadrement et cherchent à en limiter la liberté. Il aborde les bouleversements technologiques les plus
significatifs ; l’art et la science d’investir avec Internet ; la recherche d’opportunités nouvelles ; et, se termine par quelques observations et souhaits quant à « l’état » du monde !

Investir ou mourir ne coûtant pas plus qu’un… billet de loterie, ne soyez pas surpris d’avoir perdu 🙂 ! Mais, si vous travaillez sérieusement, ne risquez-vous pas plutôt de gagner le gros lot ? En fait, c’est vous – et non la roue du hasard –, qui déciderez du sort à réserver à ce livre au fil de son déroulement sur votre écran. Me voici libéré de l’obligation de vous plaire, et sans doute de vous flatter, pour conserver votre attention et mériter votre estime…

La vie d’un universitaire se résume souvent à « critiquer le travail des autres et à encenser le sien ! » En vous livrant ce livre, je ne cherche ni l’adhésion béate, ni la vaine polémique. Il vous est transmis tel quel, imprécisions et petits défauts compris. Je n’attends, ni ne recherche, aucune réaction, de quelque nature que ce soit. Et, comme disait Socrate en souriant, « Si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier… »


Nouvelle publication de Jean-Marie Choffray : investir ou mourir
Publié dans Contributeurs | Laisser un commentaire

Giovanni Pagliardi: awarded research on financial markets

On April 12, 2016, Giovanni Pagliardi (PhD student at ESSEC Business School) was awarded the first prize of the public for the Comue Paris-Seine at the French national contest “My thesis in 180 seconds”. This contest is organized once per year by the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) and is open to all PhD students in France across all disciplines: it aims at spreading research conducted by PhDs in French institutions to the general public.

Four candidates have been selected to participate to the final for the Comue Paris-Seine: Giovanni, PhD candidate in Finance at ESSEC Business School Paris, two engineers and a chemist. They were assigned 3 minutes each to explain their research topics and findings to the general public and to a jury comprising academics and journalists who were however not in their fields. Each of the finalists was allowed to make use of one and only one slide: any teaching material or presentation tool had been forbidden.

The assessment of the finalists hinged on 3 main criteria. First, oratorical talent and skills in public speaking. Second, how impactful the research is for the whole society and how the candidate is able to convey the message concerning this relevance to the general public. Last but not least, the ability to explain in a concise and simple way technical topics without losing the intellectual value of the research ideas and their applications to everyday life.

This final has represented a wonderful moment both for the candidates and the public. On the one hand, the public could listen to very different topics and learn about the new findings put forward by the young researchers. In particular, they could realize how important research is and how the latter can be useful to address and try to solve some problems that impact our everyday life. This final has once more underscored that research can serve the whole society and that new advancements can indeed improve the quality of life for all people.

On the other hand, the finalists had the opportunity to spread their research to a large audience. In addition, they benefited from several collective and individual training sessions with a specialized Professor who helped them improve their skills regarding the aforementioned evaluation criteria: stage presence, oratorical qualities, conciseness, ability to synthesize information and ability to effectively convey technical topics to people who are not necessarily expert in that particular field.

After all the presentations, the public has been asked to vote for one candidate. Giovanni received the highest number of votes and was therefore awarded the first prize of the public for his presentation of the joint paper with Prof. François Longin about the tail return-volume relationship in the US stock market.

After the final, a buffet was offered to all the participants: this was also a very useful and enjoyable moment to share ideas, comments, feedbacks and for networking. This contest has once more highlighted the relevance of research for the whole society and how impactful it can be for our everyday life.

Publié dans Recherche | Laisser un commentaire

Feed-back dans le certificat SimTrade

Feed-back dans le certificat SimTrade

En pédagogie, le feed-back vers les participants est important. Le feed-back est d’autant plus important pour les outils pédagogiques en distanciel car les participants peuvent se sentir un peu seuls et démunis devant leur écran.

Pour le certificat SimTrade, nous accordons la plus grande attention à améliorer le feed-back de l’équipe pédagogique vers les participants et aussi des participants vers l’équipe pédagogique pour améliorer l’expérience pédagogique vécue par les participants.

Un premier niveau de feed-back apparaît dans chaque élément du certificat :

  • Formations : correction détaillée des QCM (feed-back synchrone)
  • Simulations : page « Analyse » à la fin de la simulation (feed-back synchrone)
  • Concours : classement des participants (feed-back synchrone)
  • Exercices : notation par les pairs (feed-back horizontal) et par l’équipe pédagogique (feed-back vertical)

Notons que dans les simulations, les participants ont un feed-back immédiat comme leur travail est évalué par le marché au travers de leur performance de trading. Et n’oublions pas que le marché a toujours raison et que le marché a toujours raison même quand il a tort…

Un deuxième niveau de feed-back apparaît dans le certificat dans la page « Ma progression » avec le détail de la progression dans le certificat et des pistes pour avancer dans le certificat.

Au-delà d’un simple retour sur le travail réalisé, le feed-back est aussi un moyen pour soutenir l’attention et accroître la motivation des participants.

Le feed-back dans le certificat SimTrade est repris dans la carte mentale (mind map) ci-dessous.

Mindmap SimTrade Feed-back

Pour en savoir plus sur ce sujet, on pourra lire le chapitre « Comment fournir un feed-back constructif aux étudiants ? » par Amauray Daele et Marie Lambert publié dans le livre « La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques » de Denis Berthiaume et Nicole Rege Colet (ouvrage que je recommande si la pédagogie vous intéresse).

Pedagor@

J’ai eu l’occasion de présenter récemment mes idées sur le sujet au Pedagor@ Feed-back or not feed-back ! organisé par la Direction de la Formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France. Encore merci à Sandrine Brissot, Claire Le Moël et Lucie Paquy pour l’organisation de cet atelier de pédagogie !

Vous trouverez ci-dessous ma présentation intitulée « Feed-back en pédagogie : étude de cas avec le certificat SimTrade ».

Publié dans Formations, SimTrade, Simulations | Laisser un commentaire

Influence des marchés financiers sur les décisions des entreprises

Les marchés financiers influencent-ils les décisions des entreprises ?

Excellente vidéo de mon collègue Jérôme Barthélemy, Professeur de stratégie et management à l’ESSEC, qui présente une récente étude académique traitant de l’influence des marchés financiers sur les décisions des entreprises (dépenses de R&D et dépenses de marketing).

Cet aspect de rétroaction est pris en compte dans les simulations SimTrade, certains événements des sociétés étant liés à l’évolution du cours de bourse (passé ou anticipé).

Publié dans Actualités boursières, Simulations | Laisser un commentaire

Bonne année 2016 !

Tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2016!

En 2015, les marchés financiers nous ont appris que la volatilité était une variable permanente de notre environnement. Savoir gérer les risques que ce soit à court terme au niveau du trading et à long terme au niveau de l’investissement, devrait toujours être la priorité de tout intervenant sur les marchés.

Que SimTrade, avec ses formations et ses simulation de marchés et d’entreprises, vous aide à mieux gérer vos risques dans cette année 2016 qui, sans aucun doute, s’annonce très volatile !

Publié dans SimTrade | Laisser un commentaire

Formations du Prof. Longin au salon Actionaria 2015

Formations du Prof. Longin au salon Actionaria 2015

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous les formations que j’ai données au dernier salon Actionaria qui a eu lieu les 20-21 novembre 2015 au Palais des congrès (Paris Porte Maillot).

Surfer sur la bulle financière avec SimTrade

Qu’est-ce qu’une bulle financière ? Quels sont les déterminants d’une bulle ? Comment s’entraîner dans un marché de bulle avec SimTrade ?

Travailler dans la finance : panorama des métiers du trading

Quels sont les métiers du trading ? Comment devenir trader ? Quel est le processus de recrutement des grandes banques ? Comment se former au trading avec SimTrade ?

Maîtriser les ordres de bourse avec SimTrade

Quels sont les caractéristiques des différents ordres de bourse (MAR, LIM, ML, ASD et APD) ? Qu’est-ce que la gestion des risques (money management) ? Comment utiliser les ordres de bourse pour la gestion des risques de sa position ? Comment apprendre à utiliser les ordres de bourse avec SimTrade ?

A propos du salon Actionaria

Le salon Actionaria est dédié à la rencontre entre sociétés cotées et investisseurs individuels. Ce salon offre aux actionnaires une approche pédagogique sans équivalent de la bourse, des marchés financiers et de l’investissement en entreprise. Le salon propose notamment des parcours de formation sur les thèmes de l’investsissement et du trading.

Publié dans Evénements | Laisser un commentaire

Tail relation between return and volume

Tail relation between return and volume

« It takes volumes to move prices » according to a famous Wall Street adage. But is that really true? This issue regarding the return-volume relationship in the stock market has been addressed in the paper written by François Longin and Giovanni Pagliardi from ESSEC Business School Paris (1).

Are stock market crashes driven by panic selling due to the release of bad news? Do investors behave as perfectly rational agents who correctly assess all the information at their disposal? Are they subject to behavioral biases that might in turn lead to dramatic market crashes when negative news spread into the market? If you are interested in such questions, you can find answers in Longin and Pagliardi’s paper, which provides a rigorous analysis regarding extreme events, their « why » and « how ».

In a nutshell, our paper shows that when moving towards the tails of the statistical distribution of returns, trading volumes and returns display low extreme correlation, meaning that a stock market crash or a stock market boom can be associated with both large and small volumes. Such a result has been found for the US stock market using daily data of the S&P 500 index from 1950 to 2015. The stylized fact is consistent with the economic model developed by Gennotte and Leland (2). Their model shows how a stock market crash can happen even without the release of relevant news. In a framework where asymmetric information among market participants plays a crucial role, investors can misinterpret automatic trading and positive feedback strategies as informed trades. Therefore, algo-trading and positive feedback automatic strategies, together with asymmetric information, turn out to be crucial aspects because of which the stock market may crash.

Our empirical analysis uses extreme value theory. We select extremes with the peaks-over-threshold method, focusing on large positive and negative returns. We then estimate the bivariate distribution of extremes by fitting a general Pareto distribution for each marginal distribution and a Gumbel copula to model the dependence as done in Longin and Solnik (3). The key variable of the model is the extreme correlation coefficient, which can be computed directly from the copula.

The authors show that the extreme correlation is much lower in the tails, and its behavior is pretty symmetric for both tails. Several robustness checks ensure the stability of the results. The extreme correlation in the tails is lower than the usual correlation, and the difference is statistically significant. With this result, the paper sheds light not only on the technical aspects related to the statistical relation between returns and volume, but most importantly on the type of trading activity during extreme events.

Market crashes, their impact and how to manage the latter are some of the most crucial and debated issues in the finance community, comprising not only academics but also practitioners and regulators. And, of course, everybody should be interested in extreme events. Market crashes impact our wealth and therefore our lives. Understanding them deeply represents wonderful knowledge but also turns out to be a very useful tool. This is the motivation of the paper and the great effort devoted by the authors to it. Enjoy the read!

To know more about the paper

(1) Longin F. and G. Pagliardi (2015) “Tail relation between return and volume in the US stock market: an analysis based on extreme value theory” Working paper, ESSEC Business school.

(2) Gennotte G. and H. Leland (1990) “Market Liquidity, Hedging, and Crashes” American Economic Review, 80, 999–1021.

(3) Longin F. and B. Solnik (2001) “Extreme Correlation of International Equity Markets” Journal of Finance, 56, 649–676.

Publié dans Contributeurs | Laisser un commentaire

Salon Actionaria 2015 : présentations de Prof. Longin

 

SimTrade sera présent au salon Actionaria qui aura lieu les vendredi 20 et samedi 21 novembre 2015 au Palais des congrès (Paris Porte Maillot).

François Longin, professeur de finance à l’ESSEC Business School et coordinateur du projet SimTrade, animera deux ateliers sur le trading et une conférence sur les métiers autour du trading.

Interventions au salon Actionaria

  • Atelier : surfer sur la bulle financière avec SimTrade
    Vendredi 20 novembre 2015 – 11h30 – 12h30
    Espace Formation
  • Conférence : Travailler dans la finance : panorama des métiers du trading
    Samedi 21 novembre 2015 – 15h00 – 16h00
    Salle 242 B
  • Atelier : maîtriser les ordres de bourse avec SimTrade
    Samedi 21 novembre 2015 – 16h15 – 16h45
    Espace Formation

Au salon Actionaria 2015, vous pourrez discuter avec l’équipe SimTrade du nouveau certificat Intervenir sur les marchés, découvrir de nouvelles simulations et parler de la Bourse !

SimTrade : Prof. Longin au salon Actionaria 2015
Publié dans Evénements, Formations | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La fin des haricots…?

 

Note de marchés de Jean-Marie Choffray

« … Et pourtant, je vais oser nous projeter dans l’avenir… Au risque de me tromper, la troisième phase de la transformation exceptionnelle que connaît notre monde, la récession économique de la zone asiatique (comprenant la Chine), devrait nous toucher, selon toute vraisemblance, au plus tard vers 2014-15. Après une première phase américaine (2008-09), et une seconde phase européenne (2011-12). Ainsi, comme en 1929-36: « The first wave killed the innocent, the second is killing the brave, and the third will kill the smart! »

D’ici là, le savant équilibre politique, économique et financier des USA aura été profondément réformé. De nouvelles technologies auront vu le jour. L’Europe aura peut-être sauvé l’intelligente invention qu’est l’Euro et décidé d’exister politiquement. Enfin, l’Asie aura découvert que, l’évolution technologique aidant, la démographie, le faible coût du travail et le recours à l’exportation comme moteur de la croissance, ne constituent plus des avantages compétitifs protecteurs.

Au cours de la période de gros temps économique à venir, la clé du succès sera de survivre, de protéger votre famille, et de défendre votre capital – votre épargne, fruit de votre travail et de l’effort de celles et ceux qui vous ont précédés -, objet de toutes les convoitises. De nombreuses cigales, n’en doutez pas, frapperont bientôt, et bruyamment, à votre porte ! »

(Choffray, 2011, http://orbi.ulg.ac.be/handle/2268/100581 )

CQQQ : Guggenheim China Technology ETF, douze derniers mois…

A suivre attentivement : FXI, MCHI, GXC et autres CHIX, KWEB.

Et, pour celles et ceux qui n’ont pas froid aux yeux : FXP, YXI…

Note : cette Note de marchés ne peut, ni ne doit, être considérée comme formulant, ou suggérant, le moindre conseil d’achat ou de vente de quelque produit financier que ce soit. Son seul objet est d’émettre un point de vue, et de le partager avec la communauté des investisseurs sceptiques, seuls responsables de leurs décisions.

Publié dans Contributeurs | Laisser un commentaire

Vieux, mais pas obsolète…

 

Note de marchés de Jean-Marie Choffray

Terminator est de retour. A plus de soixante-cinq ans, Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur de Californie, incarne à nouveau le personnage d’un attachant robot qui ne ménage aucun effort pour paraître humain et sauver le monde…

Soixante-cinq ans, c’est l’âge de la retraite pour les professeurs d’université… L’heure de libérer une « place » dans notre vieux système bureaucratique qui souvent confond effervescence et expérience, agitation futile et action utile. Le moment de rendre les clés de son bureau et sa carte de parking.

Certains passent le cap avec difficulté, surpris de ne plus être informés, ni consultés. D’autres vivent cet instant comme une véritable libération, attendue et souhaitée, avec le sentiment du travail presque… accompli

Mais, soixante-cinq ans, c’est à peine le début de la sagesse dans le monde de l’investissement…

Certains, comme George Soros en 2000, Warren Buffett en 2008, et autres Carl Icahn ou John Paulson, ont reçu des marchés de cinglantes leçons de modestie bien après l’âge officiel de la retraite, amenant les observateurs les plus perspicaces à se poser une question lancinante : « Au vu de la complexité de l’environnement politique, économique et technologique actuel, est-il seulement concevable de savoir intelligemment investir avant soixante-cinq ans ? »

Il y a plus d’un siècle déjà, le banquier d’affaires Henry Clews rappelait avec élégance l’importance de la modestie, de la réflexion, et de l’expérience, dans ce domaine :

« Few gain sufficient experience in Wall Street until they reach that period of life in which they have one foot in the grave. When this time comes these old veterans usually spend long intervals of repose at their comfortable homes, and in times of panic, which recur oftener than once a year, these old fellows will be seen in Wall Street, hobbling down on their canes to their brokers’ offices. Then they always buy good stocks to the extent of their bank balances, which have been permitted to accumulate for just such an emergency. The panic usually rages until enough of these cash purchases of stock is made to afford a big ‘rake in.’ When the panic has spent its force, these old fellows, who have been resting judiciously on their oars in expectation of the inevitable event, quickly realize, deposit their profits with their bankers, or the over plus thereof, after purchasing more real estate that is on the upgrade, for permanent investment, and retire for another season to the quietude of their splendid homes and the bosom of their happy families”.

La patience est une vertu ! Ainsi, si vous avez moins de soixante-cinq ans…, il va vous falloir

travailler, étudier, lire des centaines de formulaires 10-Q, perdre beaucoup d’argent et, surtout, renoncer à vos illusions sur l’honnêteté et la compétence des hommes : décideurs politiques, industriels et financiers, en particulier…

Mais…, pour ceux qui se sentent prêts, la fin du second trimestre 2015 signe d’intéressantes corrections. De nombreux dossiers vous invitent à redécouvrir la sagesse, à défaut de l’efficience, des marchés. A titre d’exemple, et par ordre alphabétique : APOL, BTU, CREE, DDD, EOG, FCEL, FSLR, GNRC, PAAS, RIG, et TWTR. J’ai bien dit : à titre d’exemple !

Enfin… soixante-cinq ans ! Vieux, mais pas obsolète… « I’ll be back! »

Note : cette Note de marchés ne peut, ni ne doit, être considérée comme formulant, ou suggérant, le moindre conseil d’achat ou de vente de quelque produit financier que ce soit. Son seul objet est d’émettre un point de vue, et de le partager avec la communauté des investisseurs sceptiques, seuls responsables de leurs décisions.

Publié dans Contributeurs | Laisser un commentaire