Le temps des tulipes…

 

Note de marchés de Jean-Marie Choffray

La vie universitaire réserve bien des surprises, qui constituent souvent autant d’invitations à la modestie. Théorie et réalité ne font pas toujours bon ménage. Même si, comme tout le monde le sait : « Il n’y a rien de plus pratique qu’une bonne théorie ! »

Dans L’auberge rouge Balzac s’interroge : « Où en serions-nous s’il fallait rechercher l’origine des fortunes ! » C’est en… Hollande que se développa une des plus grandes illusions collectives et que se produisit au début du XVIIe siècle une explosion spéculative véritablement historique. Elle porta sur les bulbes de tulipe. Même les individus les plus pondérés éprouvèrent le besoin de s’impliquer, l’imagination et la folie du gain l’emportant sur toute forme de rationalité. En 1636, un bulbe pouvait s’échanger contre un carrosse, voire une maison ! Chaque hausse des prix persuadait plus de gens encore, dont de nombreux étrangers, à plonger dans la spéculation. Jusqu’au moment où le marché s’effondra !

C’était, me direz-vous, il y a bien longtemps. Pareille folie ne pourrait arriver aujourd’hui, dans un monde connecté, informé, et peuplé d’individus raisonnables et responsables. Et pourtant… Le graphique suivant (Source : BigCharts.com, 10/07) reproduit l’évolution récente du cours de la société Cynk Technology Corp ; société qui a la particularité de n’avoir aucun employé, aucun produit, aucun actif et dont le chiffre d’affaires – et donc la rentabilité aussi –, est inexistant. Sa capitalisation boursière, quant à elle, vient de dépasser cinq milliards de dollars, sans doute, fraichement imprimés !

« Always stay emotionless ! » Ce dossier ne présentant aucune des caractéristiques d’un investissement intelligent, telles que décrites dans L’art d’investir Avec Internet, je vous conseille vivement (…) de ne pas vous laisser tenter. « CYNK will SINK ! »

 

Note : cette Note de marchés ne peut, ni ne doit, être considérée comme formulant, ou suggérant, le moindre conseil d’achat ou de vente de quelque produit financier que ce soit. Son seul objet est d’émettre un point de vue, et de le partager avec la communauté des investisseurs sceptiques, seuls responsables de leurs décisions.

 

Jean-Marie Choffray

Professeur de marketing à l’ESSEC et à l’Université de Liège

This entry was posted in Contributors. Bookmark the permalink.

One Response to Le temps des tulipes…

  1. Prof. Longin says:

    Simulation SimTrade : Tulipmania

    Pour mieux comprendre les bulles et krachs sur les marchés financiers, vous pouvez lancer la simulation Tulipmania.

    Encore merci au Professeur Choffray pour cette nouvelle note de marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

code