Métiers de la finance : trader

Le métier de trader

Colombe Boiteux

Cet article rédigé par Colombe Boiteux (ESSEC 2022) présente le métier de trader.

Que fait un trader ?

Un trader achète et vend des actifs financiers (actions, monnaies, matières premières…) en vue de faire une plus-value à un risque déterminé. Pour optimiser cette création de revenus, le trader analyse et anticipe les mouvements du marché tout en essayant de couvrir ses opérations du jour pour en limiter les risques.

Il existe plusieurs types de spécialisation au sein du métier de « trader » : d’une part une spécialisation par classe d’actif et par zone géographique, notamment au sein des grandes banques ou institutions, d’autre part une spécialisation par mission :

  • Trader Produits Vanilles (actions, obligations, taux de change) : Sa fonction est de fournir un prix de vente ou d’achat pour un actif donné au client de la Banque (via le Sales), et d’acheter ou vendre pour le compte de ce même client l’actif en question. Une fois la position prise, le Trader doit gérer le risque porté par l’actif afin de générer un profit tout en respectant des limites d’exposition au risque.
  • Trader Produits Structurés : La principale différence avec le Trader Produits Vanilles réside dans la complexité des produits pour lesquels il intervient. Il se doit aussi d’immuniser « complètement » la Banque aux risques impliqués par la vente (ou l’achat) de ce produit pour le compte du client. La composante Hedging (couverture) est aussi importante que la composante « Pricing ».
  • Trader : A la différence des deux postes ci-dessus, le Prop-Trader (Proprietary Trader) n’intervient pas dans une logique d’investissement pour le compte de tiers (les clients de la Banque), mais d’investissement et de spéculation pour le compte de la Banque. En ce sens, il est habilité à prendre des positions sur les capitaux propres de la Banque. De manière fort logique, ce type de poste est réservé à une minorité de « seniors » grands spécialistes d’une classe d’actifs.
  • Trader Arbitragiste : Comme le Prop Trader, il investit pour le compte de la Banque, mais son rôle se « limite » à l’identification des inefficiences ou décalages temporaires de marché afin d’en tirer avantage en se positionnant à très court terme sur ces différences de prix.
  • Market Maker : Sa principale fonction est d’assurer la liquidité de certains titres ou instruments financiers en proposant à ses clients de façon régulière et permanente des prix à l’achat et à la vente, et ce indépendamment de l’état du marché. Il n’est pas censé prendre de positions durables, mais déboucler sa position au plus vite une fois le deal effectué.

Avec qui travaille un trader ?

Les Traders (Produits Vanille, Produits Structurés, Market Maker) sont au cœur de la salle de marché, en relation constante avec les équipes de Vente, la Structuration et les équipes d’Analyse Quantitative pour les Traders de Produits Structurés. Ils ont aussi et bien évidemment un lien constant avec les équipes « Risques ».

Le Prop Trader, étant donné qu’il exerce uniquement pour le compte de la banque n’entretient que très peu voire pas du tout de relation avec les autres membres du Front Office, et est même bien souvent « géographiquement » situé à part.

Dans quel type d’entreprise travaille un trader ?

·      Banque d’affaires

·      Banque privée

·      Fond d’investissement

·      Société de trading

Combien gagne un trader ?

En France, le salaire mensuel d’un trader débutant se situe entre 4 000 et 6 000 euros par mois. Toujours en France, le salaire moyen d’un trader est de 70 000 euros hors bonus. Les primes peuvent aller jusqu’à 8 fois le salaire de base. Mais attention, le salaire varie cependant selon les banques : banques françaises ou internationales, banques privées ou banques de détail et selon les pays où elles sont implantées.

Quel positionnement dans la carrière ?

L’évolution professionnelle du trader peut passer par :

  • la spécialisation dans un type d’actifs: bons du Trésor, monnaies, matières premières…
  • l’évolution vers d’autres métiers de la finance: analyste financier, trésorier d’entreprise, gestionnaire de portefeuille…

Globalement, ses compétences et sa connaissance pointues du marché lui ouvrent toutes les portes du monde de la finance et de la Bourse. Il n’est pas rare que le trader utilise l’argent mis de côté au cours de sa carrière pour changer totalement de voie, ou s’offrir une retraite anticipée.

Quelle formation ?

En France un diplôme de Grande École avec une spécialisation en mathématique ou finance de marché est fortement recommandé. Les entreprises anglo-saxonnes sont quant à elles moins pointilleuses sur la formation mais pas moins exigeantes sur les compétences.

Comme pour tout métier en salle de marché il est fortement conseillé de lire le livre de John Hull qui est l’ouvrage de référence de la finance de marché et qui est très utile de maitriser pour les entretiens (Options futures et autres actifs dérivés). Pour exercer le métier de trader il est conseillé de commencer par faire des stages ou V.I.E. en tant qu’assistant trader.

Lien avec le cours Gestion financière

·      SimTrade : Connaissance des marchés financiers, différentes classes d’actifs ainsi que leur fonctionnement.

·      Analyse des états financier des entreprises pour ceux intervenant sur la classe d’actif actions afin de comprendre et interpréter la communication financière et ses impacts sur les marchés

Lien avec des films de la finance

  • Wall Street : l’argent ne dort jamais (2010). Sur fond du krach boursier de 2008, un jeune boursier est prêt à tout pour venger son mentor que d’obscures transactions financières ont poussé au suicide.
  • Krach (2009) : Le film suit un trader dans une grande banque New-Yorkaise qui est dans la constante recherche de gains.  Ce dernier est le seul à voir une corrélation entre variations climatiques et flux boursier et veut profiter de cette opportunité pour créer un « hedge fund ».

Pour plus d’informations sur le métier de trader

Témoignage d’un trader de chez Crédit Agricole CIB (vidéo Wallfinance)

Témoignage d’un trader de chez HSBC

 

Article rédigé par Colombe Boiteux (Mai 2020)

This entry was posted in Contributeurs, Métiers de la finance. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

code